Après des années durant lesquelles la croissance de l’économie africaine peinait à décoller, le continent africain présente de nombreuses opportunités pour les membres de la diaspora qui souhaitent s’installer en Afrique. Quelles sont donc ces opportunités liées à un retour ?

Quelles sont les perspectives africaines ?

Les prévisions du Fonds monétaire international prévoient une poursuite de l’élan de croissance de l’économie africaine durant les prochaines années. Les progressions qu’à notamment connu le Rwanda, le Sénégal, la Côte d’Ivoire où le Kenya se situent aux alentours de 6 à 8 % en 2016.

 

À cela s’ajoute l’explosion démographique sur un terme plus ou moins long ce qui signifie un développement des infrastructures, de l’éducation, de la santé, du transport, etc. Cette évolution implique des opportunités intéressantes pour la diaspora africaine désireuse de venir s’installer en Afrique.

Des enjeux importants pour le développement

De nombreux secteurs d’activité sont à explorer. À commencer par l’énergie solaire. La grande majorité des pays africains bénéficiant de plus de 300 jours annuels de soleil à un manque d’accès à l’électricité pour plus de 600 millions d’Africains, l’énergie solaire présente de nombreux avantages. La startup M-Kopa permet aux populations kenyanes, ougandaises et tanzaniennes d’accéder à l’électricité.

 

L’agrobusiness constitue également un domaine qui offre de nombreuses opportunités. L’Afrique abrite plus de 20 % de terres arables non cultivées, malgré tout le continent importe environ 70 % de sa consommation de blé.  La startup béninoise e-MAS a pour vocation de professionnaliser les différentes formes d’agricultures et l’ensemble des acteurs impliqués dans la chaîne de valeur agricole en s’appuyant sur les TIC.

Le numérique : une donnée incontournable

Il ne faut surtout pas oublier le numérique, grâce auquel de nombreux pays africains ont pu sauter des étapes et tout particulièrement dans le secteur bancaire et des télépaiements. Parmi les dernières solutions proposées, la startup ivoirienne Timonn présente une solution permettant d’éviter d’utiliser des espèces lors du paiement d’un produit, ce qui permet de palier à la problématique de la circulation de la monnaie.

 

Les initiatives sont très nombreuses et concernent de nombreux secteurs d’activités. À l’aide des connaissances et du savoir-faire de la diaspora, l’Afrique peut se targuer de se positionner, dans le domaine des TIC, comme un futur concurrent des États-Unis et de l’Europe.

Les acteurs évoluant dans le secteur de l’économie numérique peuvent considérer l’Afrique comme un marché très prometteur.

 

Des zones technologiques ainsi que des incubateurs se sont développés sur l’ensemble du continent africain, à l’instar du Technopark situé à Casablanca ou du CcHub à Lagos.

 

Néanmoins, le challenge lié à l’installation d’infrastructures adaptées doit être relevé dans l’optique d’offrir la possibilité au digital de se développer. Cet impératif nécessite des investissements en termes d’infrastructures, secteur d’activité à la recherche de profils pointus.

 

L’Afrique offre de très nombreuses opportunités pour les membres de la diaspora qui souhaitent retourner vivre soit dans leur pays d’origine soit dans un autre pays africain. Les compétences de cette diaspora fait malheureusement défaut en Afrique. Mettre ses compétences et son savoir-faire à disposition du développement du continent africain constitue une opportunité à saisir.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

4 Partages
Partagez4
Tweetez
Partagez