Le Crowdfunding en quelques mots

Le crowdfunding ou financement participatif est une substitution au financement bancaire. C’est un moyen d’investissement dans la création d’entreprises, mais aussi de reprise et/ou de développement d’activités. Il est participatif, car des personnes constituées en « collectivités » se « mettent ensemble » pour soutenir un projet. C’est aussi un accompagnement ou complément d’autres outils financiers comme les emprunts bancaires, les micro-crédits, les prêts etc. Enfin, le crowdfunding vous met en relation avec des financeurs de domaines d’activités variés qui sont  altruistes ou en attente de revenus.

 

Quelques types de crowdfunding

Le Reward crowdfunding ou don :

Il peut être avec ou sans contrepartie. Lorsque c’est sans contrepartie, il s’agit de donation pure et simple. Lorsque c’est avec contre-partie, il s’agit de contrepartie symbolique et matérialisée par de petits présents.

Il pourrait aussi s’agir, de façon encore plus symbolique, de préventes ou de précommandes du produit ou service pour lequel le projet d’investissement a été lancé.

C’est un moyen idéal de tester les produits et services auprès de la cible.

D’après le Baromètre du financement participatif FPF-KPMG, les dons moyens sont de :

  • Dons sans contrepartie : 69 euros.
  • Dons avec contrepartie : 62 euros.

Les montants collectés varient entre 3 000 et 5 000 euros.

 

Le prêt ou crowdlending

Les canaux ici utilisés sont les plateformes spécialement conçues pour les prêts. Une multitude de prêteurs y participent à hauteur de leurs moyens. Il s’agira :

  • Prêts avec intérêts
  • Prêts sans intérêts ni caution ou garantie
  • Prêts en minibons

Les prêts consentis auront une durée de 7 ans maximum et seront rémunérés ou non. Si oui, un taux de 8% est observé en moyenne.

Les montants sont par ailleurs plafonnés à 2 000 euros si rémunérés et à 5 000 euros si non.

Des données de Baromètre FPF-KPMG font état de ce que le montant moyen des contributions par projet sont de :

  • 95 euros pour les prêts non rémunérés
  • 310 euros pour ceux rémunérés
  • 2 368 euros pour les prêts minibons

avec un montant moyen collecté compris entre 1 000 et 200 000 euros en fonction du type de prêt.

 

L’investissement ou crowdequity

A ce niveau, les apporteurs de financement deviennent actionnaires du projet, leur donnant droit de regard, de vote, mais aussi de dividendes futurs.

L’investissement peut être :

  • En capital: plus-values sur cession de titres rémunérant l’investisseur
  • En obligations : rémunération sous forme d’intérêts
  • Contre royalties : commissions sur chiffres d’affaires réalisés

Certains investisseurs bénéficieraient d’avantages fiscaux.

Les chiffres de Baromètre FPF-KPMG au sujet des montants moyens des contributions par projet :

  • 5 896 euros pour les obligations
  • 7 745 euros pour les investissements en capital
  • 357 euros pour les investissements contre Royalties

Somme moyenne collectée entre 40 000 et 500 000 euros fonction du type d’investissement.

 

Comment s’y prendre?

Le bon choix de la plateforme

Il est question pour vous de choisir la plateforme la plus adaptée à votre projet en vous basant sur certains critères tels que, le secteur d’activité, la somme que vous souhaitez récolter, le taux de succès, l’audience de la plateforme.

Le secteur d’activité

Des plateformes généralisées aux plates-formes spécialisées, il serait plus aisé pour vous d’être en contact avec des professionnels car ce sont des passionnés. Par contre il est plus difficile de se positionner sur celles-ci.

La somme que vous souhaitez récolter

Vous devriez agir en vous inspirant des projets similaires ayant eu du succès, histoire de rendre votre projet plus intéressant, augmentant ainsi vos chances de récolter des fonds. Plus la somme à récolter est importante, plus vous avez d’efforts à fournir dans votre campagne.

Le taux de succès

Sur une échelle bien définie, quel serait votre pourcentage de réussite ? Quel est le pourcentage de réussite des projets similaires sur la plateforme sur laquelle vous souhaitez vous positionner ?

L’audience de la plateforme

Le nombre d’abonnés Twitter, Facebook, et d’apporteurs actifs sur la plateforme sont des critères essentiels à étudier s’agissant d’audience. Votre niveau de popularité, tout comme celui de la plateforme, est capital pour ramener le maximum de contributeurs.

 

Organisez le contenu promotionnel de la campagne en avance.

Une campagne énergique est un élément essentiel, indispensable pour son succès.

 

Atteignez  rapidement un taux de financement haut

Plus grands sont les financements, plus ils incitent les indécis à participer. Pour se faire, il est important de compter sur vos proches pour vous constituer en amont des fonds qui boosteront d’entrée votre campagne. Tenez-les informés des différentes procédures. Ils sont vos premiers promoteurs.

 

Donnez de la valeur à votre projet

Mettez du contenu attrayant comme des visuels, vidéos, et photos pour votre présentation, car vos investisseurs sont friands de cela : ce type de contenu les rassure, et les met en confiance.

 

Choisissez délicatement la durée de votre campagne

Optez pour une campagne ni trop courte ni trop longue, de peur que l’engouement baisse et ne finisse par s’enliser. Bien que certains aiment investir à la dernière minute, ayez un bon timing.

 

Avantages et inconvénients du crowdfunding

Avantages

  •   Délais plutôt courts pour les petits projets
  •   Pas de tracasseries bancaires
  •   Favorise l’accompagnement (expertise)
  •   Permet le B to B renforçant ainsi les valeurs humaines
  •   Réalisation d’une étude de marché indirecte

 

Inconvénients

Il faut considérer les pourcentages des commissions des plateformes pouvant atteindre les 12%.

 

Exemples de plateformes

Indiegogo :

Présent dans 223 pays, intéressant en matière de couverture internationale :

  •   Mode de financement : tout ou rien
  •   Commissions : 5% plus commissions tierces sur les paiements par cartes de crédits.

Kickstarter :

Plateforme pour projets créatifs.

  •   Mode de financement : tout ou rien
  •   Commission : frais de traitements de paiements entre 3 et 5%

Ulule :

Elle soutient des projets créatifs, innovants, solidaires. Présente dans 176 pays.

  •   Mode de financement: tout ou rien.
  •   Commission: variable, dépendant de la localisation du porteur de projet, de la devise, et du mode de paiement.

La Ruche :

Disponible uniquement en région Québécoise, et ne soutenant que les projets de ladite zone.

  •   Mode de financement: tout ou rien
  •   Commission: 7% plus taxes.

Miimosa :

Plateforme pour projet agroalimentaires.

  •   Mode de financement: dès 60% de l’objectif.
  •   Commissions:
  1.   12% TTC (entre 60 et 70% de l’objectif).
  2. 10% TTC (entre 75% et 99% de l’objectif).
  3.   8% TTC (100% de l’objectif ou plus).

 

La méthode Crowdfunding se révèle ainsi plutôt efficace, et est le moyen de financement le plus prisé par les nouvelles startups.

 

Lire aussi : https://www.afrikatech.com/start-business/on-the-sidelines-of-the-crowdfunding-forum-in-dakar/

Autre article : https://bpifrance-creation.fr/encyclopedie/financements/divers/crowdfunding-ou-financement-participatif-outil-financement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez