AfrikaTech est allé à la découverte de Moussou DIAKITE, entrepreneuse et fondatrice de Nappy N’ko, plateforme dédiée à la vente et la promotion de produits capillaires naturels et bios pour les femmes noires et métissées.

 

Présente-toi et ton parcours (brièvement)

Je m’appelle Moussou DIAKITE, je suis la créatrice de nappynko.com, un réseau et une plate-forme dédiée à la vente et la promotion de produits capillaires naturels et bios pour les femmes noires et métissées.

Concernant mon parcours, j’ai un Master 2 en Entrepreneuriat à l’INSEEC Paris et je suis certifiée Technicienne de laboratoire pour le développement de cosmétiques naturels. J’ai eu des expériences professionnelles dans le marketing, la communication et le web notamment chez eBay Commerce Network et chez JAS en Malaisie qui m’ont permis de développer mes expertises. J’ai aussi été active dans diverses associations qui oeuvrent pour l’éducation et l’entrepreneuriat en Afrique.


Quel est ton projet et sa mission ?

Nappy N’ko est une plateforme de vente de produits capillaires et le 1er réseau de vente à domicile dédié aux cheveux crépus frisés et ondulés.
Vous trouverez chez www.nappynko.com des marques spécialisées connues, des marques de créateurs français, des ingrédients cosmétiques, le tout pour une beauté qui allie nature, tradition et modernité. Aussi, à travers son réseau Nappy N’ko propose des ateliers à domicile pour vous conseiller au mieux et en toute convivialité.

Le but est de proposer des cosmétiques respectueux de la peau et des cheveux et d’accompagner les femmes à entretenir leurs cheveux au quotidien. Ainsi, que de contribuer aux développement de l’entrepreneuriat en permettant à d’autres femmes de se lancer dans les cosmétiques avec les outils nécessaires.


Quel est la problématique résolu par Nappy N’ko ?

Nous adressons deux problématiques :

  1. Il existe un manque de clarté dans les cosmétiques alternatifs destinées aux peaux noires, mates et métissées en France. Nous retrouvons sur le marché des produits très nocifs pour la peau et les cheveux. En effet, une étude américaine du Journal of Epidemiology démontre depuis le mois de janvier 2012 que le défrisant provoquerait des fibromes utérins. Et également, la dépigmentation de la peau persiste.   Quant à celle, qui souhaitent rester naturelle, elles se retrouvent confrontés à  un manque d’explication et de connaissance sur leurs peaux ou cheveux et des méthodes d’utilisation des produits pour l’obtention d’un résultat efficace. Notre but est promouvoir une cosmétiques plus saines, des marques authentiques françaises et africaines, ainsi que de donner du conseils.
  2. Avec l’expérience de NappyNko.com, nous nous sommes rendus compte que beaucoup de femmes africaines ou d’origines africaines se lançaient dans le milieu de la coiffure et/ ou de la cosmétique naturel (Karité etc), afin de créer leurs activités et d’en tirer un revenus. Cependant, ces activités sont exercés souvent de manières informelles et/ou, ces femmes ne sont pas ou peu formés au métier.  Avec le programme Ambassadrice Nappy N’ko, nous  permettons à d’autres femmes de se lancer dans la beauté avec des outils et une formation.

Quel est le business model ?

Vente en ligne et vente directe


Comment as tu eu l’idée pour créer ton entreprise ?
J’ai eu l’idée lorsque j’étais étudiante durant un stage aux USA, il y avait un réel gape en termes d’offres de produits capillaires de soins et aussi de part mon expérience car j’ai décidé d’arrêter le défrisage en 2008 et à cet époque il n’y avait pas beaucoup d’informations ni d’offres de produits. C’est pourquoi après mon master j’ai décidé de me lancer.


Peux-tu présenter ton équipe ?

Au niveau de l’équipe, je suis seul et m’entoure de partenaires sur différentes compétences. Par ailleurs, Nappy N’ko a un board qui se compose de 3 experts en Cosmétiques, Vente directe, et Start-up respectivement E. Soudant, A. Valensi, L. Birikundavyi. Et je travaille avec différents partenaires en communication, administratif, web développement.


Quelles sont les prochaines étapes ?

Les prochaines étapes c’est de continuer le développement de la plateforme, de proposer de nouvelles fonctionnalités autant pour les clients que pour les ambassadrices et d’améliorer notre offre de produits. Aussi, nous continuons à recruter des ambassadrices.


De quoi as-tu besoin et comment AfrikaTech peut t’aider ?

Aujourd’hui les principaux besoins sont financiers et techniques. Je recherche donc des investisseurs pour mener à bien le développement de l’entreprise ainsi qu’un associé technique. La communauté Afrikatech peut donc nous aider en ce sens !


Quels sont les contacts de l’entreprise ?

www.nappynko.com
Tel : 06 95 41 01 43
Contacts@nappynko.com
https://www.facebook.com/NappyNKo
https://www.instagram.com/nappy_nko/
https://twitter.com/NappyNko

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

304 Partages
Partagez304
Tweetez
Partagez
+1