(Agence Ecofin) – La société Facebook, à travers la Chang Zuckerberg Initiative (CZI), la fondation  ouverte en 2015 par le fondateur du réseau social et son épouse Priscilla Chang, a accordé un financement de 24 millions de dollars à la start-up africaine Andela, présente à Lagos (Nigeria) et Nairobi (Kenya). Les fonds sont destinés à soutenir cette société africaine dans la formation d’un plus grand nombre d’ingénieurs TIC sur le continent. D’après Forbes, la start-up Andela a formé moins de 200 ingénieurs TIC, en deux ans d’existence, alors que le nombre de demandes de formation  qu’elle reçoit se chiffre à 40 000.

D’après Jeremy Johnson, co-fondateur de la start-up Andela avec le Nigerian Iyin Aboyeji, l’objectif de ce financement destiné à booster la formation d’ingénieurs TIC en Afrique est « de cultiver la prochaine génération de fondateurs et de directeurs techniques de grandes entreprises à travers l’Afrique ». Mark Zuckerberg (photo) a indiqué qu’étant formés en TIC, un grand nombre d’Africains aura plus de chances de trouver un emploi. Il a précisé : « Nous vivons dans un monde où le talent se trouve réparti de manière équitable, mais pas les opportunités. La mission d’Andela est de mettre un terme à ce déséquilibre ».

Avec le financement reçu de Facebook, Andela envisage déjà d’élargir sa présence sur le continent, à travers l’ouverture, dans un troisième pays africain, d’un nouveau pôle de formation d’ingénieurs TIC, d’ici la fin de l’année. Cette expansion lui permettra de revoir aussi à la hausse le nombre de personnes à former.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1