Cette année encore, le Nigeria arrive en tête des pays où la téléphonie mobile est la plus dynamique : 81% du trafic internet chez le géant d’Afrique passe par le téléphone portable. C’est la conclusion d’un rapport de la plateforme de marketing mobile Twinpine Network qui précise que le volume de trafic des données sur téléphone portable y a augmenté de 5% en un an. Un dynamisme qui doit beaucoup au comportement des utilisateurs nigérians, très friands d’accès aux réseaux sociaux, ou d’achat et de vidéos en ligne.

Le Nigeria compte 190 millions d’habitants et plus de la moitié qui utilisent internet sur leur téléphone mobile. D’après Twinpine Network, le volume de données échangées sur les réseaux mobiles ne fait qu’augmenter : +5% entre 2015 et 2016.

Ce qui fait du Nigeria un leader, devant même les Etats-Unis, la Chine ou l’Inde. Il s’agit essentiellement d’appels téléphoniques, de messages, mais aussi de visionnages de vidéos et d’accès au réseaux sociaux.

Il faut dire que les opérateurs mobiles font tout pour inciter à la consommation avec des campagnes marketing agressives et une offre adaptée aux attentes des clients.

Les Nigérians dotés d’un smartphone visionnent des vidéos en ligne, surfent sur les réseaux sociaux ou un moteur de recherche, et vérifient leurs mails. Mais deux tiers d’entre eux utilisent leur appareil pour faire des achats. Dans un pays où la musique est partout, l’industrie musicale tire désormais une grande part de ses revenus de la téléphonie mobile. Les opérateurs, et le premier d’entre eux le Nigérian MTN, proposent à leurs clients d’acheter via leur mobile les titres de leur artiste favori.

Enfin, le transfert d’argent ou de crédit téléphonique influe aussi beaucoup sur le trafic mobile des Nigérians. Ainsi, 71% des détenteurs de smartphones utilisent une application bancaire.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez des études de marché par secteurs et pays pour investir en Afrique

Téléchargez des études de marché

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez