Selon le communiqué de l’UE à Dakar, les trois instances que sont l’état du Sénégal, l’Union européenne et l’Afd ont décidé de concert de financer les projets portés par la diaspora sénégalaise à l’endroit du Sénégal. Montant des ressources allouées à cet objectif : environ 14 millions d’euros dont environ 2 millions d’euros du coté sénégalais et 10 millions d’euros de la part de l’UE faisant de cette instance le premier bailleur de l’initiative. L’apport de l’UE provenant du Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique, créé en 2015 et destiné à appuyer les pays d’Afrique les plus sujets aux crises migratoires. Cela se passait lors de la troisième édition du séminaire intergouvernemental Sénégal- France à Paris cette semaine.

150 PROJETS

« Ce cofinancement portera sur 150 projets de développement pour répondre aux besoins des territoires dans les secteurs de l’agriculture, de l’éducation, de la santé ou encore de l’accès à eau potable » dixit Amadou Ba, ministre de l’Economie, des Finances et du plan du Plan du Sénégal 
Ces projets visent majoritairement les régions du Sénégal : Tambacounda (Est), Kédougou (Sud-Est), Kolda (Sud), Sédhiou (Sud), Ziguinchor (Sud), Saint-Louis (Nord) et Matam (Nord), mais incluront également la création d’entreprises à même d’apporter une valeur ajoutée à l’économie sénégalaise et participer à un meilleur vivre des populations.

300 ENTREPRISES ACCOMPAGNÉES

Volet entreprise toujours. Amadou Ba a rajouté que pas moins de 300 entreprises seront accompagnées, notamment en dotation de des moyens financiers nécessaires et suffisants à leur plein essor.

100 MISSIONS D’EXPERTS

100 missions d’experts seront commissionnées afin d’étudier l’existant et déterminer les solutions concrètes à apposer afin d’optimiser les secteurs et entreprises en jeu.

Outre la Direction générale des Sénégalais de l’étranger (l’autre DGSE donc), la mise en œuvre de tout ceci est également octroyée au Programme d’appui aux initiatives de solidarité et de développement (PAISD), à l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (ADPEME).

« Ce projet permet de placer les nouvelles compétences de migrations et gouvernance transférées à l’AFD au cœur des nouveaux enjeux de mobilité qui lient l’Europe et l’Afrique » a tenu à souligner le directeur général de l’AFD Rémy Rioux. L’initiative faisant d’une pierre deux coups : que les migrations deviennent un facteur de développement effectif, dans le cas présent, développement du Sénégal, tout en créant des conditions économiques rendant caduque toute velléité d’émigration hors de ce même Sénégal.

DIASPORA SÉNÉGALAISE EN FRANCE

« S’appuyant sur une diaspora sénégalaise structurée et active en Europe et particulièrement en France, constituant une importante source de financement extérieur pour le Sénégal (10% du PIB soit 1,5 milliard de dollars en moyenne sur les dernières années), ce projet a pour objectif de valoriser les ressources techniques et financières de la diaspora pour le développement des territoires d’origine » a précisé l’UE.

Rappelons que les projets (2006-2013) avaient catalysé 6 millions d’euros de la part de la diaspora sénégalaise en France.

Il faut savoir que le Sénégal est le pays d’Afrique subsaharienne où réside le plus grand nombre de ressortissants français.

A propos de l'auteur

CEO AfrikaTech

Comme beaucoup de personnes j’ai connu l’Afrique à travers des stéréotypes : l’Afrique est pauvre, il y a la guerre, famine… Je suis devenu entrepreneur pour briser ces clichés et participer à la construction du continent. J’ai lancé plusieurs entreprises dont Kareea (Formation et développement web), Tutorys (Plate-forme de e-learning), AfrikanFunding (Plate-forme de crowdfunding). Après un échec sur ma startup Tutorys, à cause d’une mauvaise exécution Business, un manque de réseau, pas de mentor, je suis parti 6 mois en immersion dans l’écosystème Tech au Sénégal. J’ai rencontré de nombreux entrepreneurs passionnés, talentueux et déterminés. A mon retour sur Paris je décide de raconter leur histoire en créant le média AfrikaTech. L'objectif est de soutenir les entrepreneurs qui se battent quotidiennement en Afrique en leur offrant la visibilité, les connaissances, le réseautage et les capitaux nécessaires pour réussir. L'Afrique de demain se construit aujourd'hui ensemble. Rejoignez-nous ! LinkedIn: https://www.linkedin.com/in/boubacardiallo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Téléchargez des études de marché par secteurs et pays pour investir en Afrique

Téléchargez des études de marché

Cliquez ici pour télécharger des études de marché par secteurs en Afrique

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez